Comment fonctionnent les antennes-relais pour communiquer avec mon téléphone mobile ?

| Posted by | Categories: Antennes-relais

A quoi servent les antennes-relais ?

Les antennes relais de téléphonie mobile, ou stations de base, sont à la fois des émetteurs et des récepteurs, contrairement aux antennes de télévision diffusion, ou de radiodiffusion, qui ne font qu’émettre. Elles sont dans la majorité des cas composées de trois parties : l’antenne, l’armoire technique qui contient les équipements de télécommunication, et le coffret d’alimentation électrique. Tous ces équipements constituent en quelque sorte un relais entre votre téléphone mobile et le réseau de votre opérateur. Cela signifie que ces équipements reçoivent les signaux radioélectriques émis par votre terminal mobile pour les traduire en un signal électrique. Ce signal sera par la suite véhiculé via le réseau de votre opérateur jusqu’à votre correspondant.

Quelles sont les zones couvertes par les antennes-relais ?

Chaque antenne-relais couvre une portion de territoire que l’on appelle cellule. La taille des cellules est plus ou moins grande en fonction de la densité d’utilisateurs présents dans la zone et de l’environnement géographique. Dans une cellule, les ressources radio sont limitées. Cela signifie qu’au-delà de sa capacité, l’antenne-relais est saturée et les communications ne passent plus.

Les plus répandues sont les antennes macrocellulaires. On les trouve généralement installées en hauteur, comme sur les pylônes, les châteaux d’eau ou les toits d’immeubles. Les antennes-relais permettent d’accéder aux réseaux 2G, GSM ou EDGE qui transmettent la voix et les données à débit limité, aux réseaux 3G qui permettent d’accéder à l’Internet mobile, et aux réseaux mobiles de quatrième génération dits 4G pour le très haut débit mobile.

Pourquoi les opérateurs continuent d’installer de nouvelles antennes-relais ?

On me demande souvent pourquoi des opérateurs continuent à installer des nouvelles antennes-relais. D’abord, pour éviter les saturations locales des réseaux.

Plus d’antennes-relais = plus de capacités. Ensuite, pour permettre à tous les utilisateurs d’accéder aux nouveaux services multimédias mobiles et à l’Internet mobile à très haut débit, notamment avec le déploiement de la 4G. Enfin, pour participer à l’aménagement du territoire avec la couverture des zones blanches et les axes de transport prioritaire.

En octobre 2013, tous opérateurs confondus, on comptait en France plus de 75 000 stations de radiotéléphonie. Vous pouvez retrouver l’emplacement d’une antenne-relais sur Internet en consultant le site de l’Agence nationale des fréquences : www.cartoradio.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *