Dans cet article je vous propose quelques astuces pour mesurer le niveau des ondes électromagnétiques dans sa maison.

Quel outil utilisé pour l’exposition aux ondes ?

Ce qu’on va faire pour commencer, c’est parcourir la maison avec un champmètre à large bande. Cela va nous permettre de repérer les points les plus exposés de la maison.

Car si vous habitez dans une zone exposée, par exemple s’il y a une douzaine d’antennes-relais à hautes fréquences sur le toit d’un immeuble. Une proximité qui peut inquiéter et à juste raison !

Quels sont les symptômes récurrents ?

Pour faire le test, on va aller dans la chambre qui est au fond. Placez-vous à l’endroit où vous ressentez des symptômes désagréables.

La nuit, dans cette chambre, vous avez peut-être des problèmes pour vous endormir, vous n’arrivez pas à dormir plus de deux heures.

Au bout de deux heures vous vous réveillez, et alors là le volume des acouphènes a triplé, le cœur bat à plus de 100 pulsations, et vous avez des maux de tête terribles.

Pour la personne concernée, ces symptômes pourraient provenir des antennes-relais. Afin d’en avoir le cœur net, il faut soit utiliser soi-même un appareil de mesure ou contacter une association « mesures CQFD ». Une étude à domicile comme celle-ci prend environ 5 heures et coûte 500 euros.

é_

Le but de prendre des mesures est d’identifier quels sont les points les plus exposés. Cela permettra à la personne de savoir où rester, quels lieux ou endroits favoriser dans sa maison. »

Par exemple, grâce à cette expertise, la personne a appris qu’elle était exposée à 1,67 Volts par mètre dans son salon et 0,74 V/m dans sa chambre. Le résident avait donc de quoi s’inquiéter.